Le blog, vu, lu, entendu... toute l'actu Retour au blog
28 juin 2017

Bienvenue dans le monde du « greenwashing » !

Est-ce le grand retour des lavandières ou la déferlante des balles de lavage à base de chlorophylle ?

 

Nini ! Le « greenwashing » est un terme venu tout droit du marketing : un véritable tour de passe-passe des marques pour vendre !

 

Il s’agit d’influencer les consommateurs à acheter via un pack, un nom, un graphisme, des couleurs et des pseudo-labels qui fleurent bon la tendance « green ». Le but ? Faire passer des produits lambda pour éco-responsables, durables et/ou écologiques.

 

Et rien que pour vous, voici la fameuse recette du « greenwashing » :

 

  • 1 zest de : « pure », « green », « éco », « bio ».
  • 100 grammes de code couleur « So green ».
  • 1 cuillère à soupe d’absence : « sans arômes artificiels » , « sans paraben »,…

 

Le petit plus : ajoutez une pincée de labels écolos !

 

Mais avant de vous lancer en cuisine, attention, la pratique de l’éco-blanchiment est trompeuse et peut-être assimilée à de la publicité mensongère.

 

À bon entendeur…