DOOMSCROLLING : SOCIAL ADDICT ?

[DOOMSCROLLING] Fameux effet pervers des fils d’actualité de nos réseaux sociaux préférés. Plus vous scrollez, plus vous voyez de contenus, et plus cela vous déprime.

Surprenant ? Pas tant que ça.

On pourrait croire que voir défiler des paysages de rêve, des recettes bien gourmandes et des demandes en mariage plus romantiques les unes que les autres nous remplirait de joie. Eh bien, si dans un premier temps c’est le cas, la vapeur s’inverse vite si on a le malheur d’y rester trop longtemps.

D’OÙ VIENT CET EFFET NÉGATIF ?

C’est bien connu, l’homme est un animal de contrôle, qui aime savoir qu’il y a un aboutissement à chaque chose. Ce n’est pas pour rien que nous avons sans cesse besoin de nous fixer des objectifs, de faire des listes que nous sommes si fiers d’avoir réussi à cocher.

Avec les fils d’actualité, c’est une histoire sans fin qui se joue. Vous pouvez scroller à l’infini, vous ne serez jamais en manque de contenus. Bien au contraire, vous risquez d’en devenir addict. C’est cette boucle qui vous pousse à toujours en vouloir plus, au « Allez, encore une dernière vidéo, et j’arrête ».

POURQUOI ÇA NOUS STRESS ?

2 raisons à cela.

La frontière entre réalité / rêve est mince sur les réseaux sociaux. Avec le règne des influenceurs, et leurs placards parfaitement rangés, leurs repas « healthy » et leurs routines sport, il est facile de se sentir en échec. Si dans un premier temps cela nous fait rêver, le moment où on en vient à juger notre carrière professionnelle, notre façon de manger ou de s’habiller arrive bien vite. L’admiration laisse place à la jalousie.

Fort heureusement, on vous rassure, le VRAI revient en force. On dit oui à la liberté du corps et les contenus honnêtes.

– Il n’y a pas que des vidéos de chaton sur les réseaux sociaux, à notre plus grand regret. Les bad news circulent, et elles sont même les plus attractives. En cas de contexte troublé (crise sanitaire, guerre, attentat…), nous nous réfugions dans l’information pour nous rassurer. Sauf que lorsque l’information est omniprésente, elle nous enferme dans une spirale de stress, dont il n’est pas toujours aisé de sortir.

COMMENT FAIT-ON POUR L’ÉVITER ?

Nous passons de plus en plus de temps scotcher à nos écrans. On le sait donc, ce n’est pas toujours pour notre bien. Vous pouvez mettre en place quelques habitudes pour avoir une relation plus saine avec votre téléphone.

Exit le téléphone dès la sortie du lit. Laissez-le dans le salon ou dans votre sac en allant vous coucher. Ressortez votre bon vieux réveil pour vous lever, petit-déjeuner et vous préparer sans avoir à toucher votre téléphone.

Rebaptisez votre Mode Avion, « Mode Pause ». Une fois par semaine, octroyez-vous une déconnexion totale loin des notifications et des mails. Profitez d’une balade en famille, d’un repas entre amis ou d’un bon livre sans chorégraphies TikTok. C’est plus facile à dire qu’à faire, on le sait plutôt bien. Commencez par une petite heure, et allongez au fur et à mesure.

Si vous n’y arrivez pas seul, il existe aussi des Digital Detox encadrées. S’il y a donc une seule chose à y retenir, c’est que trop, c’est trop ! Apprenez à jauger votre temps de connexion, au risque sinon de vous retrouver connecter à une réalité qui manque une peu de VRAI.