NOS ASTUCES POUR FAIRE UNE VEILLE EFFICACE

On dit souvent que « l’herbe est plus verte ailleurs ». C’est parfois le cas, et c’est très intéressant à savoir !

Suivre les tendances, travailler sa curiosité, regarder ce que font les concurrents… Autant de réflexes qui vont vous permettre de faire évoluer vos contenus au plus proche de ce que vos consommateurs attendent.

Les outils de veille sont très nombreux, pas toujours évident de s’y retrouver. On vous décrypte tout ça pour une veille rapide mais efficace !

DÉFINIR LES THÉMATIQUES À SURVEILLER

Que vous soyez chez l’annonceur ou en agence, faire de la veille est primordial. L’exercice se scinde en deux parties ; la veille tendancielle et la veille concurrentielle.

      ✔️ Veille tendancielle : il n’y pas une seconde qui passe aujourd’hui où on ne voit pas sortir un produit révolutionnaire, une publicité décalée, un bad buzz… Des éléments qui peuvent vous inspirer pour votre communication.

Qu’est-ce que l’on regarde ? Les publicités marquantes, des formats de posts sur les réseaux sociaux, des buzz (bons ou moins bons), le contexte politique… Et on n’oublie pas les expositions culturelles, concerts, et séries qui travaillent votre créativité et sont aussi sources de rebond pour votre marque.

    ✔️ Veille concurrentielle : il est aussi important de savoir ce que font vos concurrents ! Voir ce qui fonctionne pour eux et ce qui ne fonctionne pas…

Qu’est-ce que l’on regarde ? Leurs publicités, les formats et supports de communication utilisés, leur relation avec leurs abonnés…

CHOISIR SES OUTILS DE VEILLE

Pour les outils de veille, il y en a pour tous les goûts.

   ✔️ Médias spécialisés : entre Le blog du Modérateur, Creapills, J’aiunpotedanslacom… le nombre de médias dédiés au digital explose. Choisissez-en 3 à 4 pour concentrer votre veille. Ouvrez les chakras avec quelques médias plus globaux tel que Brut pour un côté plus ludique avec la vidéo, ou encore LSA. Côté créatif, faites un tour sur Behance, Awwwards et Muzli.

   ✔️ Newsletters : vous pouvez aussi vous en remettre à d’autres pour faire votre veille. De nombreux communicants ont lancé leur newsletter de veille. On pense notamment à celle de Henry Prouvost. On apprécie aussi celle de Calmos, pour prendre de la hauteur côté cinéma.

   ✔️ Liste Twitter : réseau social de l’actualité par excellence, vous pouvez très bien utiliser Twitter pour faire votre veille. En suivant des community managers aguerris ou en vous créant des listes. Vous pouvez aussi vous créer un compte Twitter dédié et retweeter les news qui vous ont marqué, un bon moyen aussi de se faire une collection d’actualités.

   ✔️ #Instagram et @LinkedIn : ces deux réseaux sont les incontournables pour votre veille. On y passe déjà beaucoup de temps, autant compiler pour faire sa veille en même temps. Sélectionnez et suivez les hashtags reliés à vos thématiques.

ÊTRE RÉGULIER, SANS TROP EN FAIRE

Faire de la veille reste assez chronophage donc il est important de se donner un rythme pour ne pas s’y perdre.

On pourrait penser que plus l’on voit de choses, plus notre veille est pertinente. Détrompez-vous, un bon ciblage est votre allié pour trouver rapidement toutes les informations qui vous aideront.

2 choix s’offrent à vous : le 15 min par jour ou le 1h par semaine. Là c’est vous qui choisissez.

Si vous êtes du genre très occupé, profitez de votre temps de trajet pour vous documenter. En télétravail, faites votre veille avant d’ouvrir vos mails pour lancer doucement la journée. La veille, ça peut aussi être un moment idéal pour laisser votre cerveau respirer après une réunion intense.

Petit tip Léo : vous êtes toujours plus fort à plusieurs que seul ! Répartissez-vous le travail avec vos collègues pour gagner du temps et enrichir votre veille. Vous pouvez même en faire le moment sympa de la semaine, autour d’un café-croissant.

La veille-croissant, et pourquoi pas finalement ?